Cacher cette page
Tel-Jeunes Logo

L'écoanxiété

null

Qu’est-ce que l’écoanxiété?

L’écoanxiété, qu’on appelle aussi solastalgie, est une crainte importante et une appréhension des changements perçus comme irréversibles de l'environnement. Il s’agit donc d’une grande inquiétude liée au sort de la planète et aux enjeux environnementaux actuels.

Même si on parle d’écoanxiété, il existe toute une variété d’émotions en lien avec les préoccupations environnementales : tristesse, colère, peur, culpabilité, impuissance. Ce sont les écoémotions. Elles peuvent t’habiter très fortement à certains moments, et un peu moins à d’autres.

Quoi faire pour atténuer ton écoanxiété?

Dose les informations perturbantes

Les bouleversements climatiques font maintenant partie de notre quotidien dans les médias et cela aide à la prise de conscience collective. Par contre, s’alimenter seulement de ce genre de nouvelles ou en consommer même lorsqu’on ressent que cela crée de l’anxiété peut être nuisible.  Sois donc attentif.ve à l’effet que ce genre de nouvelles produisent sur toi et à l’impact sur ton moral.

Engage-toi socialement

Utiliser ses craintes comme un moteur pour agir et s’engager socialement peut aider à transformer l’anxiété en actions concrètes. Ça te donne du pouvoir sur la situation, le sentiment d’être utile et de participer à un mouvement collectif. De plus, s’engager socialement dans des mouvements (ex : groupes de sensibilisation, manifestations) permet de se retrouver avec des personnes qui ont les mêmes préoccupations que toi. Ainsi, tu ne restes pas seul·e avec tes inquiétudes.

Vis davantage en accord avec ses valeurs

Faire du recyclage, composter, s’intéresser au mode de vie zéro déchet, manger moins de viande ou tout autre geste du quotidien peut te permettre d’affirmer tes valeurs et d’agir concrètement en réponse aux enjeux climatiques.

Apprends à gérer l’incertitude

 

Les enjeux climatiques sont si grands qu’ils ne permettent pas de se sentir totalement en contrôle de la situation. C’est bien normal, et c’est pour cette raison qu’il faut apprendre à gérer et à tolérer l’incertitude. Comment? En se centrant sur le moment présent et sur les actions concrètes qui sont possibles de poser selon ta réalité. Garde en tête que comme dans n’importe quelle autre situation, il est impossible de contrôler l’avenir.

Reconnais les moments difficiles

Tente d’analyser les signaux que ton corps et ta tête t’envoient : à quels moments vois-tu que les pensées liées à l’environnement sont plus intenses ou plus présentes? Cela permet de cibler certains éléments ou situations qui ne sont pas aidants, et ainsi les diminuer ou les éliminer. À l’inverse, tu peux aussi cibler les moments où tu te sens bien, par exemple ceux où tu prends action pour l’environnement.

Symptômes de l'écoanxiété

Il n’y a pas de diagnostic officiel pour l’écoanxiété et ses manifestations sont différentes d’une personne à une autre. Voici quelques exemples de signes que tu peux toutefois observer :

  • Tes pensées liées à l’environnement prennent énormément de place dans ta tête et sont récurrentes.
  • Tu te sens très mal quand tu appréhendes des conséquences possibles sur l’environnement. 
  • Tu vis du désespoir ou de la détresse en pensant à l’état de la planète.
  • Faire des choix qui sont moins écoresponsables te fait vivre une grande culpabilité ou te paralyse.

Comme toute forme d’anxiété, elle peut être plus ou moins intense selon les périodes. On peut s’attendre à des réactions plus fortes lorsqu’on fait face à des stresseurs importants (désastre écologique, catastrophe naturelle, parution d’un bilan environnemental alarmant, etc.).

Si l’écoanxiété devient souffrante pour toi ou t’empêche de fonctionner, n’hésite pas à nous contacter.