Quoi faire…?

avatar

NatationCréative13

elle/elle·15 ans

9m

Bonjour!


J’écris ici car je me questionne beaucoup sur devrais-je aller voir un psy? L’an passé, j’ai vécu des choses plutôt complexes, beaucoup de stress, de peur, de déprime, d’isolement et d’angoisses. Ça m’a même emmené à m’automutiler.

Mais j’ai fini pas arrêter par moi-même et vers la fin mai, j’ai commencé à aller mieux sans en avoir parlé à quelqu’un. Justement, au début juin, j’en ai finalement parlé à mon enseignante préférée et elle a vraiment été à l’écoute. Elle m’a aussi dit que si je voulais, elle pouvait m’aider à contacter un psy de l’école. Comme il restait que 3 semaines à l’école, nous avons laissé ça de côté. Mais maintenant que l’année est recommencée, je ne lui ai toujours pas reparlé de ça. Je me demande si je devrais aller voir quelqu’un.

Je veux dire, je vais mieux! En plus je m’en étais sortie seule!(même si ça a duré 7 mois… )

Mais le problème, c’est que même si des choses se sont améliorées, j’ai l’impression que d’autres se sont empirées. J’ai vraiment peur de rechuter… surtout que l’année viens juste de commencer et que nous plusieurs examens approchent et je sais que c’est une cause de mon stress. Pour vous mettre en contexte de mes problèmes personnels, sachez que je suis une personne très très sensible et qui a peur de beaucoup de choses (autant le jugement et regard des autres, les maladies, d’être abandonnée et plusieurs autres peurs de style phobies). De plus, disons que j’ai une faible estime de moi-même…

Ce qui m’amène aussi à penser que ça ne sert à rien que j’ai voir quelqu’un, car on s’entend que mes problèmes sont pas « énormes», genre tout le monde vit des moments difficiles et je n’ai jamais eu d’idées noires… Alors je prendrais sûrement la place de quelqu’un d’autre qui a des problèmes plus importants…


Je sais que vous n’êtes pas des professionnels, mais si vous étiez à ma place, que feriez vous? Je sais que ce n’est pas une question simple, mais je ne sais vraiment pas quoi faire… C’est sûr que j’aimerais aller mieux, mais je suis aussi capable me contenter de ce que j’ai déjà surmonté sans plus.

En tout cas, je ne sais pas si vous comprenez, mais merci beaucoup de m’avoir lue et peut-être répondue;)

Réponses

  • avatar

    RoseSympathique7 alltheme

    Ado TJ·elle/elle·17 ans

    9m

    Salut @NatationCréative13 ,

    Comment vas-tu?

    Je comprends tout à fait dans quelle situation tu es présentement. C'est pas toujours facile de se questionner autant! Tu as bien fait de venir nous écrire, je suis très fière de toi! ;)

    Je crois, de mon côté, que si j'étais à ta place j'irais chercher de l'aide, ne serait-ce que pour me rassurer et avoir une base sur quoi m'appuyer en cas de besoin. Si j'étais toi, dans mes craintes comme rechuter, ça pourrait être un espèce de "filet de sécurité" d'avoir un.e professionnel.le à ta portée. En plus, ça peut être génial de te fixer des objectifs avec cette personne. T'es pas obligé de le.la voir toutes les semaines, ça dépend toujours des personnes. Genre une fois aux deux-trois semaines ou même une fois par mois si c'est ce qui peut t'aider pour le moment. Rassure-toi, tu ne prends pas la place de personne. Au contraire, tu t'assures de ton bien-être en faisant cela. Je t'encourage vraiment à aller vers tes ressources, c'est tellement une belle chose de pouvoir prendre soin de nous!

    Pis si jamais tu as besoin d'un peu plus d'aide dans une certaine période de l'année par exemple, tu pourrais demander à avoir quelques rencontres de plus. C'est vraiment le meilleur des scénarios. J'ai envie de te dire qu'il ne faut pas avoir peur d'oser, même si je sais que le nouveau peut faire peur.

    Je suis sincèrement reconnaissante de tu t'en sois sortie l'an passé, c'est remarquable de s'être sortie de l'automutilation comme tu l'as fait. Je sais que tu penses que "ta situation est peu" contrairement à d'autres, mais comme je dis souvent, on a pas tous les mêmes problèmes, mais devant nous, ils ont tous la même ampleur. Écoute, tu es vraiment forte d'avoir fait ce chemin seule. C'est extraordinaire surtout sachant que des habitudes comme celles-là sont souvent très addictives. Et ne te compare pas à personne, la santé mentale c'est nous contre nous-même. Tu es capable!

    Hésite pas à retourner ton enseignante si jamais tu as besoin de conseils, je suis certaine que c'est une bonne personne de confiance pour toi :)

    J'espère avoir pu t'aider! Ne lâche pas, j'ai confiance en toi! Une chose à la fois et ça va très bien aller.

    Si jamais tu as besoin de quoi que ce soit, nous sommes là !

    RoseSympathique7

  • avatar

    RoseRusée9

    elle/elle

    9m

    Bonjour a toi ! J'ai vécue un situation similaire et je comprends que sa t'angoisse.

    Personnellement, j'ai eu une psy pendant un moment et sa fais vrm du bien.

    Sa reste ta décision, mais avec ce que tu as vécue est difficile et même si tu ne le vie plus, sa reste important d'en parler.

    J'espère t'avoir aider, bonne chance :)

  • avatar

    LilasCalme14

    elle/elle

    9m

    Salut.

    Juste pour te dire que je te comprend sincèrement. Je vis la même chose en ce moment, je me sens tellement seule et mal et je ne peux pas m'empêcher de culpabiliser. Il y a des moment dans ma journée où je passe un bon moment avec mon amie et je me dis automatiquement ``tiens, tu vois? Tu vas bien, ce n'est rien d'important `` Je me sens coupable de ma tristesse mais aussi de mes petits moments de joie. Quand j'ai réalisé que rien ne me fait plus plaisir dans mon quotidien, je délaisse tout le monde et même mes passions et que rien me soulage (j'ai même essayé l'automutilation mais ça ne me procure rien, je suis vide) je me suis dit que j'allais tenter d'avoir un diagnostic pour voir si je suis dépressive. J'espère que ça me donnera une certaine`` légitimité``. Bref tout ça pour te dire que tu n'es pas seule et que même si j'ai moi même du mal à me le dire: on a le droit de ressentir ce que nous ressentons. Courage à toi j'espère sincèrement que tu trouveras de l'aide. xxx

Dernières publications

Liste de discussions

  • avatar

    CitronelleBrillant3

    elle/elle

    1j
    Règle et pudeurs

    Bonjour bonjour,

    alors sa fait maintenant 5 ans que j’ai mes règles et ma mère me demande de les cacher (de mon père surtout) pour cause de “pudeur”. Au début (quand j’avais douze ans) je n’ai pas posé de questions, je me suis juste dit que si c’était ma mère qui me le disait, alors c’était la chose à faire. Je me suis fait engueuler de nombreuse fois pour avoir oublié des serviettes par ci, par là, elle m’a souvent répété: “mais tu n’a aucune pudeur? Tu n’aurais pas honte si ton père voyait ça?”. Ce n’est que quand j’ai grandit et qu’ils ont commencé à nous parler des règles à l’école que j’ai réaliser des choses. Au début j’étais choqué, je ne comprenais pas comment ont pouvais en parler aussi ouvertement, dans une salle pleine de garçons en plus, au début j’ai même trouver ça gênant. Je me suis dit que ça devait avoir un lien avec ma religion alors, j’ai regardé sur internet et non, il n’y a aucun rapport. Alors je me suis dit que c’était culturel, mais plus tard (cette année) mon amie m’a expliqué à quelle point ses règle avait été douloureuse la semaine d’avant, et que son père avait passer la soirée à prendre soin d’elle (nous venons du même pays). Surprise, je lui ai demandé:

    - “attends. Ton père sait quand tu as tes règle?”

    -“oui, pourquoi?”

    -“ta mère ne s’énerve pas pour ça?”

    -“non, pourquoi faire?”

    J’étais choqué, alors j’ai décidé de confronter ma mère, et la réponse me choque encore: “C’est par respect pour ton père.”

    je ne sais pas quoi en penser, je ne sais pas si je devrais en parler à mon père et je ne sais pas si sa veut dire que ma mère pense que je devrais avoir honte de mes règles? Je remet beaucoup question leurs manière de penser maintenant.

    j’ai besoins de conseils, bonne soirée.

  • avatar

    CaféBrave2

    elle/elle

    1j
    Parents présents, mais absents

    Salutt, je veux savoir comment me sentir mieux.

    Mes parents sont séparés depuis que j'ai 6 ans. Mes deux parents travaillent beaucoup, cependant ils ont des situations financières et émotionnelles différentes.

    Ma mère est célibataire. Elle travaille beaucoup (mais n'est pas riche) ce qui la rend très fatiguée. Je dois souvent servir de "vide cerveau" pour ses journées difficiles. Mais quand j'ai des problèmes elle ne veut pas m'écouter disant que mes problèmes sont insignifiants et pas de grande importance.

    Mon père est en genre de freq. Il travaille beaucoup aussi car il a sa compagnie et il est aussi très fatigué, cependant lui à de l'argent. Il me parle rarement de ses problèmes mais je ne peux pas lui en parler non plus parce que mes problèmes sont insignifiants pour lui aussi. Il est rarement réellement présent, je dois souvent prendre un taxi pour se rendre à son bureau et il finit tard. Il n'a pas le temps d'aller à mes rendez-vous à l'heure, de faire des activités père-fille ensemble (souvent un.e de ses employés.es qui y va avec moi), etc. Cependant je ne suis pas maltraitée dans aucune des maisons, tout mes besoins et plus encore sont comblés.

    Je ne peux pas en parler à mes amies car elles ne sont aucunement dans la même situation que moi et quand je leur en parle, je me fais souvent dire que "mais c'est pas grave t'as de l'argent" ou "arrête d'exagérer c'est pas la fin du monde y'a des gens qui ont même pas de père" et je suis totalement d'accord. Mais ma situation me cause quand même une détresse émotionnelle. Mon partenaire essaie de m'aider mais ses parents sont ensemble donc il ne comprends pas beaucoup ma situation et ne peut pas faire grand chose.

    Je n'ai pas de psy et la TES de mon école fait pas grand chose.

    Merci en avance et big love <3

  • avatar

    CaféArtistique10

    elle/elle

    2j
    Envie d'aimer

    Salut, depuis la fin de l'année scolaire je ressens une énorme solitude. J'ai l'impression qu'elle est là depuis un bout mais que comme j'étais énormément occupé avec l'école, je n'y portait pas grande attention. Bref, c'est dernier temps j'ai vraiment envie de trouver ma personne à moi, quelqu'un qui m'aime pour qui je suis et qui veut passer du temps avec moi. Quelqu'un avec qui je pourrais donner mon amour. Mais cette personne ne m'est toujours pas arrivé. Je sais que je dois laisser le temps faire son travail, mais je dois avouer que je trouve ça long mais surtout je me sens juste tellement seule. Quand j'ouvre mon téléphone et que je vois que je n'ai simplement personnes avec qui discuter cela me créer énormément de peine. C'est bizarre parce que j'ai des amis en or qui je sais je pourrais parler, mais je ne sais pas, je n'ai définitivement pas la même alchimie avec mes amis que je l'aurai avec un amoureux ou une amoureuse. J'aimerais vraiment vivre l'expérience de couple, j'y ai goûté il y a quelques mois et c'était merveilleux, mais bon ça c'est terminé plutôt mal car j'ai été ghosté...mais c'est un détail. ( Je suis passé à d'autres choses ) Tout ça pour dire que j'aimerais revivre les papillons dans le ventre, le fait de savoir que je plaît à quelqu'un et qu'il me plaît également...la vie de couple. Bref, si quelqu'un a une solution ou voudrais juste parler avec moi, je suis preneuse haha

  • avatar

    LamaRespectueux9

    il/lui·15 ans

    3j
    montagne russe

    c'est dernier temp j'ai du mal a me comprendre. des fois je me sens super bien et puis je retombe et lutte pour ne pas recommencer a m,automutiler. je me disait que ça allais passer mais c'est épuisant a la fin.


    Aussi j'ai remarqué ces dernier temp que j'ai l'habitude de tout mettre la faute sur moi. je suis dans mon lit a fixer le plafond et me dit que je ferait mieux de disparaître. je ne sait plus quoi faire. je voulais vraiment être mieux et passer cette phase mais je finis toujours par retomber depuis maintenent trois ans.