pose ta question à un intervenant de Tel-jeunes

Comme tu peux voir tu n'es pas seul

Consulte les questions des jeunes sur divers sujets

[ Répercussion ]

Basket80 - fille - 15 ans (16 février 2015)

Salut cher intervenant(e) Je suis en famille d'accueil depuis presque 1 ans car j'ai été victime de violence physique, d'abus de responsabilité et de violence conjugale ( parents-enfants) J'ai un frère et deux soeurs. J'ai peur d'avoir des troubles de violence. Je suis effrayer d'être comme ma mère car je deviens violente avec tout ce qui m'entoure même quand je fais de la boxe. Je ne suis pas méchante de nature au contraire ,de vue j'ai l'air aussi inoffensive qu'un chaton! Alors qu'est-ce qui m'arrive? Je ne veux pas finir comme mes parents. Je m'imagine des scènes violentes pendant des heures sans même voir le temps passé. J'ai des amies et je suis même très sympathique et je réussi très bien mes matières sauf que defois on dirait...un rôle. J'ai peur d'être folle car franchement j'adore faire mal à quelque chose et je ne peux pas m'arrêter, mais je me sens très honteuse après. Ne suis-je pas une chose dégoutante pleine de méchanceté?

Réponse de TelJeunes

Salut Basket80,

Merci d’avoir pris le temps de te confier à nous.

Tu sais Basket80, ce que j’entends dans ton message, c’est la crainte de devenir comme ta mère. Est-ce que c’est possible? En ce sens, tu mentionnes des comportements que tu observes qui t’inquiètent, et qui nourrissent cette crainte (comme lorsque tu t’imagines des scènes violentes). Or, j’entends aussi que ta nature est bonne, que ton tempérament est non violent. Tu vois Basket80, la personne que nous sommes et nos comportements sont deux choses qui sont complètement distinctes.

D’une part, l’identité se développe tranquillement, et à l’adolescence, notre identité est toujours en formation. Il arrive que l’on essaie différents rôles et différentes choses afin de voir ce qui nous convient, ce qui ne nous convient pas, et ultimement, d’avoir une meilleure idée de qui nous sommes. C’est pourquoi parfois, nous avons aussi un sentiment de confusion identitaire, comme s’il n’y avait pas d’unité dans nos perceptions de soi. Tout cela est normal, et bien souvent, il faut s’armer patience afin que ce sentiment disparaisse.

Dans tous les cas, il m’importe aussi de te dire que l’identité se construit à travers l’assimilation, puis la différenciation. En ce sens, tous les êtres humains apprennent à travers leurs parents, et assimilent certaines caractéristiques d’eux. Mais plus tard, ils s’en différencient également, un peu comme lorsqu’on fait le ménage des concepts auxquels on a été exposés. On conserve les aspects qui ont du sens pour nous, puis on se débarrasse du reste. Forcément, tu conserveras probablement une partie de ta mère et de ton père en toi, mais tu ne seras jamais leur copie. Tu seras ta propre personne, avec tes forces et tes vulnérabilités.

Tout cela m’amène à te parler des comportements et du contexte, Basket80. En fait, en fonction de notre histoire, nous vivons tous des moments où certains comportements sont agis sans que cela soit en cohérence avec notre nature, ou nos valeurs. Ces comportements sont alors souvent fonction du contexte. Par exemple, certaines personnes de nature pacifique peuvent avoir des comportements très violents lorsqu’ils ont accumulé une énorme colère en eux, ou des déceptions liées à des blessures de vie. Cela ne fait pas d’eux des mauvaises personnes. Cela indique simplement qu’ils portent une souffrance qui n'a pas encore trouvé de voie de sortie ou de réparation, et qui s’exprime comme elle le peut. Qu’en penses-tu Basket80?

Je te laisse réfléchir à tout ça, mais je t’invite également à nous appeler ou à nous réécrire si tu en ressens le besoin. Ça nous fera très plaisir d’être là pour toi.

Sincèrement,

Tel-jeunes

exprime-toi

Quelles sont mes forces?

Merci d'avoir voté.

à voir aussi
parents et intervenants

Services offerts par Tel-jeunes