Comme tu peux voir tu n'es pas seul

Consulte les questions des jeunes sur divers sujets

[ Bleus, changements de comportement, auto-exclusion ]

bffanxieuse - fille - 17 ans (10 août 2008)

Depuis qu'elle s'est fait un copain (son premier), ma meilleure amie se retrouve coupée de tous ses amis. Elle ne me parle plus et m'efface de sa vie comme si je n'avais jamais existé pour elle. Pourtant, je crois qu'elle n'est pas la source de ce changement, je pense que son chum la contrôle énormément. Elle a même montré des bleus sur ses bras à une de nos amies en lui faisant signe de ne rien dire à personne. Bien que je sais qu'elle est tendance à souvent dramatiser les choses et a aimé l'attention, je me fait réellement du souci pour elle. D'ailleurs, son chum veut toujours savoir ce qu'elle fait et il même a eu du mal à la laissé aller se refaire une beauté aux toilettes seule avec une amie. Avant qu'elle décide de cesser de me parler, elle a laissé entendre qu'il était un garçon colérique et un peu paranoïaque, mais que ce n'était pas des détails assez important pour elle. D'ailleurs, ma meilleure amie est une fille avec peu de confiance en elle, qui ferait tout pour plaire, c'est pourquoi je pense qu'il n'est pas impossible que son chum lève la main sur elle. Je sais très bien que certaine personne change de comportement lorqu'une nouvelle personne entre dans leur vie, mais dans ce cas-ci, elle a changé du tout au tout. Je ne sais pas quoi pensé de la situation. J'aimerais pouvoir l'aider, mais j'ignore si mes inquiétudes, partagés par plusieurs amies, sont fondées. Que devrais-je faire pour venir en aide à mon amie qui n'est devenue que l'ombre d'elle-même ?

Réponse de TelJeunes


Salut,

Je perçois bien ton inquiétude pour ton amie.

Il est bien normal d’être inquiet lorsqu’on soupçonne un proche de vivre de la violence. Lorsque nous avons des doutes, nous pouvons choisir d’aller en parler directement avec la personne. Est-ce que ton amie sait que plusieurs personnes sont inquiètes pour elle? Est-ce que tu serais prête à reprendre contact avec elle et lui parler de tes doutes sur sa relation?
On peut aussi laisser savoir à la personne que, peu importe le moment, la porte sera toujours ouverte et que nous serons là en cas de besoin.
Nous n’avons pas de pouvoir sur la façon dont la personne pourrait réagir. Par contre, nous avons le pouvoir de lui laisser clairement savoir nos craintes et lui rappeler notre présence. Es-tu d’accord avec moi?

Il est également possible d’aller se chercher de l’information au sujet des différentes étapes du cycle de la violence conjugale. Cela permet de mieux comprendre ou d’aller vérifier certaines choses. Par exemple, je te laisse le numéro de S.O.S VIOLENCE CONJUGALE que tu pourrais rejoindre au 1-800-363-9010. Internet peut également fournir beaucoup d’informations pertinentes sur le sujet (en faisant attention de choisir une source fiable).

Il est aussi normal de ressentir beaucoup d’impuissance devant une telle situation. Car même si nous avons l’impression qu’il y a un problème, seule la personne qui vit le problème a le pouvoir de demander de l’aide au moment où elle se sent prête. Et cela peut prendre du temps. Est-ce que tu comprends ce que je veux dire?

J’espère que ces quelques pistes pourront t’aider. Nous sommes là si tu as d’autres questions! Prends soin de toi!

Tel-jeunes

exprime-toi

Quelles sont mes forces?

Merci d'avoir voté.

à voir aussi
parents et intervenants

Services offerts par Tel-jeunes