Comme tu peux voir tu n'es pas seul

Consulte les questions des jeunes sur divers sujets

[ Je veux de l'aide et vite avant qu'il ne soit trop tard ]

Matosse - gars - 16 ans (22 août 2016)

Allo , je suis un garçons de 16 ans et j'en peux pu. Aujourd'hui sa fait 1 environ que je suis en dépression mais mes parents m'ont pris une spychologue et elle m'a vraiment aidé. Mais même à sa ma peine et ma déception ne sens va pas et à cause de sa elle me tue à petit feu de jour en jour car elle prend toute ma bonne humeur et mon énergie et je suis meme pu capable de voir le bonheur qui tour en l'en tour de moi. Et cela me tue mais souvent je me demande si me suicider m'aiderait ou si je me sentirais mieux mais je me dis non mais ses très Dur pour moi parce que je veux rester en vie mais je veux de l'aide parce que je veux redevenir comme avant Envoyé de mon iPhone

Réponse de TelJeunes

Salut Matosse,

J'ai pris le temps de te lire et je suis très contente que tu ne sois pas resté seul avec toute cette souffrance!

Je comprends que ça fait longtemps que tu ne te sens pas bien. Tu as cherché de l'aide, mais tu ressens encore de la peine et tu te demandes si un jour tu pourras t'en sortir... La réponse est oui Matosse! Par contre, c'est vrai que chaque jour peut sembler être une bataille et que parfois on peut avoir le gout d'abandonner. La dépression c'est quelque chose de sérieux et ça affecte énormément la personne. C'est donc normal que toute cette souffrance accumulée prenne du temps pour partir. Et tu sais Matosse, tu as bien fait de te tourner vers un professionnel car ils peuvent t'aider à trouver des outils qui te permettront d'aller mieux avec le temps.

Lorsqu'on souffre par contre, le temps semble très long... et on peut avoir l'impression qu'on n’a fait aucun progrès. Mais souvent, si on observe bien, on peut remarquer qu’on n’est pas au même point qu'au départ. On n’est peut-être pas rendu à la ligne d'arrivée, mais on a avancé! Il n'y a pas de course, tu marches à ta façon. Tu apprends à te connaitre, ce qui te provoque, ce qui t'aide, tes forces, et tu apprends aussi à te permettre de ressentir tes émotions, de parler de ce que tu vis en thérapie. Tous ces efforts t'amèneront à te retrouver toi, ta paix et ta joie. Ça fait déjà un an que tu te trouves des moyens qui t'ont permis d'être là aujourd'hui et ça ce n'est pas rien! L'effort que tu mets à aller à tes rencontres avec la psy me montre aussi que tu veux continuer à te battre et je t'encourage!

Parfois, notre souffrance est tellement grande, ou bien elle dure tellement qu'on peut avoir l'impression que le suicide est la seule option. Ce n'est jamais le cas. Le suicide est définitif tandis que notre souffrance, aussi grande qu'elle soit, est temporaire. Souvent, les personnes qui parlent de se suicider ne veulent pas vraiment mourir mais arrêter de souffrir; et cela est possible comme je l'ai mentionné. Tu es suivi par une psychologue, mais il existe aussi des ressources vers qui tu peux te tourner en cas de besoin! Le Centre de prévention du Suicide (1 866 277-3553) est ouvert 24hrs/24 ainsi que Tel-jeunes (1800-263-2266) et il y a aussi des lignes d'écoute. Qui d'autres dans ton entourage peut être source de réconfort et de soutien émotionnel Matosse?

Je te laisse sur cela et n'oublie pas qu'on est là pour toi! (Texto: 514-600-1002 et chat aussi disponible).

Prends soin de toi.

Tel-jeunes

exprime-toi

Quelles sont mes forces?

Merci d'avoir voté.

à voir aussi
parents et intervenants

Services offerts par Tel-jeunes