pose ta question à un intervenant de Tel-jeunes

Comme tu peux voir tu n'es pas seul

Consulte les questions des jeunes sur divers sujets

[ Deuil ]

Kakii - fille - 16 ans (10 janvier 2016)

Bonjour Tel Jeunes, le 30 décembre dernier, ma grand-mère est entrée à l'hôpital et le 1er janvier, elle a passé près de mourir. C'est très dur à vivre. Depuis, je n'arrête jamais de penser à elle. Elle n'est pas décédée encore, mais elle vit des hauts et des bas. Aujourd'hui, mon père et ses frères sont allés la voir avec un prêtre. De jours en jours, je sens que la fin approche. Vendredi je me suis isolée de mes amis sans vraiment le vouloir... Et j'ai passé ma fin de semaine à pleurer. J'ai presque pas travaillé malgré les examens de mi-année qui arrivent. J'ai l'impression de devenir folle, je sais pas comment m'en sortir, pouvez-vous m'aider..?

Réponse de TelJeunes

Bonjour Kakii,

Quand on a beaucoup de peine parce qu'un proche est très malade et près de la mort, on peut avoir de la peine à imaginer comment on va s'en sortir. Penser aussi qu’on va perdre un être cher peut être très difficile.

La maladie ou la fin de la vie sont des moments que tous les êtres humains vivent à un moment donné. Pour passer à travers ses moments difficiles, c'est important de se donner le temps et le droit de vivre les émotions qu’ils nous font vivre. Tu sais, c'est normal que tu aies de la peine, que tu puisses vivre un moment de souffrance.

Actuellement, tu vis la maladie de ta grand-mère, tu vis le deuil de ce qui a été avec elle, et tu voir qu'elle va mourir. C'est en te permettant de vivre toutes tes émotions et de les exprimer que tu vas pouvoir aller mieux à un moment donné. Quand les gens veulent simplement éviter la souffrance ou ne pas la ressentir, ils sont souvent moins bien pendant beaucoup plus longtemps.

Néanmoins, puisque tout cela est très dur pour toi, ce pourrait être une bonne idée d'aller te chercher un soutien pour te permettre d'en parler, qu'en penses-tu? Tu pourrais nous appeler si tu veux, ou encore, aller voir un intervenant de ton école ou du CLSC si tu en ressens le besoin. Le but est de ne pas rester seule avec tes émotions et te permettre de vivre ce que tu as à vivre en lien avec la situation de ta grand-mère. Tu es d'accord? Et tu vas voir, à un moment donné, tu vas aller mieux. Prends bien soin de toi,

Tel-jeunes

exprime-toi

Quelles sont mes forces?

Merci d'avoir voté.

à voir aussi
parents et intervenants

Services offerts par Tel-jeunes