pose ta question à un intervenant de Tel-jeunes

Comme tu peux voir tu n'es pas seul

Consulte les questions des jeunes sur divers sujets

[ Comment parler? ]

Perdue - fille - 12 ans (26 septembre 2016)

Ça peut paraître étrange, mais j'ai les meilleures circonstances possibles: chambre avec salle de bain adjacente, école privée, bonne notes, amies, parents qui m'aime... Ha... La naïveté. Tout ceci n'est qu'une apparence! Dès que j'ai de la difficulté dans une matière, mes parents ne me crois pas! Je suis la cible de deux groupes d'élèves, je me chicane toujours avec mon père... J'aimerais aller voir un psy, j'ai donc demander à ma mère, qui a refusé. À l'époque, j'avais commencé à me mutiler. Je m'arrachait la peau du bout des doigts. Maintenant, je presse un couteau sur mon avant-bras, de manière à ne pas laisser de marques. Mes parents refusent que je vois de l'aide, ils ne comprennent pas pourquoi j'en aurais besoin. Comment dire à ma mère que j'ai besoin d'aide?

Réponse de TelJeunes

Bonjour à toi!

Je te félicite de nous avoir écrit et de t’informer des options pour recevoir de l’aide! C’est une démarche très mature que tu fais là, je trouve, car tu mérites de recevoir de l’aide!

J’ai bien pris le temps de te lire, et tu as tout à fait raison : les apparences sont souvent trompeuses. Malheureusement, il arrive que les gens autour de soi ne comprennent pas l’ampleur de notre souffrance, soit parce qu’ils ont une vision différente de la situation, ou tout simplement parce qu’ils ne savent pas. Alors comment leur exprimer ce qu’on ressent à l’intérieur?

On peut d’abord se préparer de façon individuelle, et cibler quelques éléments qui expliquent pourquoi on a besoin d’aide. On peut écrire ces éléments sur une feuille, ça peut aider à savoir quoi dire exactement à l’autre personne. Par exemple, qu’est-ce qui te fait souffrir? Et quelles sont les conséquences négatives de ça sur ta vie? Est-ce que ça t’arrive de pleurer, de te sentir découragée, ou de ne pas avoir envie d'aller à l'école, etc.? As-tu parfois des idées suicidaires? Et tes comportements d’automutilation, qu’est-ce que ça t’apporte de négatif, à ton avis? Ensuite, nommer toutes ces conséquences peut faire réaliser à l’autre personne que ta détresse est réelle. Et je te dirais même que c’est important d’en parler! Qu’est-ce que tu aurais envie de dire à tes parents? Et habituellement, quel est le meilleur moment de la journée ou de la semaine pour discuter avec tes parents?

Ça peut arriver que, malgré plusieurs efforts de la part des jeunes, certains parents refusent toujours d’aller chercher de l’aide. À ce moment-là, il est possible de se tourner vers d’autres personnes pour recevoir du soutien. Savais-tu qu’il y avait un intervenant dans chaque école pour aider les jeunes qui vivent des problèmes? Aussi, les profs peuvent accompagner leurs élèves à trouver de l’aide et à en parler directement avec les parents. Si tu réfléchis aux personnes qui sont accessibles dans ton entourage, à qui pourrais-tu faire confiance pour demander de l’aide?

Et tu sais, tu peux aussi nous appeler, à Tel-jeunes, si tu as envie de parler de ce qui te tracasse. C’est un service confidentiel et anonyme. Voici notre numéro de téléphone, n’hésite surtout pas à faire appel à nous : 1-800-263-2266.

Prends bien soin de toi!

Tel-jeunes

exprime-toi

Quelles sont mes forces?

Merci d'avoir voté.

à voir aussi
parents et intervenants

Services offerts par Tel-jeunes