pose ta question à un intervenant de Tel-jeunes

Comme tu peux voir tu n'es pas seul

Consulte les questions des jeunes sur divers sujets

[ Qu'est-ce que je devrais faire? ]

horsestable12 - fille - 15 ans (23 novembre 2016)

Bonjour, je vous écris parce que depuis le 5 Mai 2010. Le jour où ma première chienne est morte du cancer que mes parents se chicane sans arrêt, je leurs ai déjà dis d'arrêter mais en vain. Le 20 Janvier 2016, je n'aurais jamais penser que ma vie allais changer à tout jamais. Et c'est lors d'un rendez-vous chez le médecin j'ai eu la brillante idée de demander à ma mère si ils avaient faite Euthanasier ma toute première chienne et elle m'a répondu que oui ils avaient pris la décision de l'Euthanasier. Et tellement que c'était terriblement trop pour moi, alors pendant une journée d'école tout à fait comme les autres j'avais décidé d'écrire une lettre dédier à mes deux parents et par la suite après l'école j'avais mis le message sur la table, j'étais monter dans ma chambre pour faire mes sacs, j'étais sortis prendre mon vélo et j'étais partie à cause de mes parents et aussi un peu d'intimidation mélanger. Et finalement, depuis quelques mois, ils ont décider de recommencer à se chicaner, mais cela encore au moins trente fois plus fort que d'habitude. Et moi et ma petite sœur de 9 ans nous avons peur qu'ils se séparent et qu'ils ne veulent plus se parler du tout et lorsque ma toute première chienne est morte je n'étais âgé que de 10 ans. Pour finir, à toute les fois où je pleurais elle venait toujours se coller contre moi et elle me manque beaucoup et mes deux parents m'ont menti pendant quatre ans et demi. Et moi je n'ai même pas le droit de mentir une seule fois.

Réponse de TelJeunes

Bonjour horsestable12 :o)

Je comprends bien que ta situation familiale n'est vraiment pas facile pour toi. C'est une excellente idée de s'adresser à un professionnel dans ce temps-là.

Tu sais, les parents ne connaissent pas toujours l'effet que leurs comportements ont sur leurs enfants. Quand ils comprennent mieux, ça peut les aider à s'ajuster. Ce n'est pas une garantie, mais ça ne coûte rien d'essayer de se faire comprendre, t'es d'accord ?

Parler au «je» peut aider l'autre à nous comprendre. Par comparaison, quand on parle au «tu», les autres peuvent réagir plus sur la défensive. Je ne sais pas ce que tu as déjà dis à tes parents, mais je vais te donner des exemples de ce que certains jeunes disent.

Si on dit par exemple: «Je me sens très triste quand vous vous chicanez, ça me fait peur aussi, etc.», c'est plus facile de faire comprendre comment on se sent que si on dit par exemple «Vous n'êtes même pas capable de vous parler comme du monde !». Tu comprends la différence ? As-tu déjà essayé de dire tes sentiments à tes parents ? Tu aimerais essayer ? Ou essayer encore plus ?

Certains jeunes s'adressent aussi à un(e) intervenant(e) de l'école ou du CLSC quand leur situation familiale devient trop lourde. Par exemple, une travailleuse sociale peut intervenir auprès des jeunes et aussi auprès des parents pour les aider à mieux s'entendre.

Je comprends aussi l'immense deuil que tu vis par rapport à ton chien. Un(e) intervenant pourrait t'aider aussi pour cette situation.

Ne reste pas seule avec ce que tu vis d'accord ? On est là pour toi :o)

Tel jeunes
1-800-263-2266

exprime-toi

Quelles sont mes forces?

Merci d'avoir voté.

à voir aussi
parents et intervenants

Services offerts par Tel-jeunes