pose ta question à un intervenant de Tel-jeunes

Comme tu peux voir tu n'es pas seul

Consulte les questions des jeunes sur divers sujets

[ Broyer du noir ]

psychostick - gars - 18 ans (2 octobre 2008)

Je suis tanné c'est temps si. Je vois presque plus mes amis qui sont parti je m'ennuie.De plus j'ai commencé un DEP juste me sens pas a l'aise avec la gang car je ne pense pas comme eux. J'ai de la misère mais je passionné dans ce que je fais. De plus j'ai arrêté la drogue mais maudit me sens plus mal. JE suis présentement en stage et j'ai beaucoup de pression. Je craque en ce moment a cause du stress et je dors mal. J'ai toujours l'impression d'être juger d'être poche et de faire honte a l'école. Sérieusement je n'ai plus confiance en moi pi disons men fou pas mal de qui peut m'arriver a job même des fois souhaite avoir un accident. Tout que je veux c'est oublier que j'existe d'être dans un autre endroit. Au moins quand j'étais gelé me semble que les problèmes étais plus affrontables. Bref je broie du noir et je me demande quels solutions j'aurai pour enfin avoir un brin de bonheur c'est temps si?

Réponse de TelJeunes


Salut Psychostick, comme ce n’est pas toujours facile d’aller chercher de l’aide lorsqu’on vit des difficultés, je tiens à te féliciter de l’avoir fait en nous écrivant. Tu vis une situation qui te demande de t’adapter à beaucoup de nouveauté : ton cercle d’amis a changé, tu commences un DEP, tu as arrêté de consommer de la drogue. Tu sembles avoir perdu tes points de repères habituels. Qu’est-ce que tu as essayé jusqu’à maintenant pour te sentir mieux? Y a-t-il des personnes autour de toi qui pourraient t’offrir du support dans ce que tu vis? As-tu parlé à ton superviseur de stage de tes difficultés? Est-ce qu’à ton école il y a des ressources professionnelles offrant du support aux étudiants? Connais-tu des moyens pour gérer ton stress?

Souvent, lorsqu’on se sent mal et qu’il y a beaucoup de changements, l’on est porté à se retourner vers ce que l’on connaît, comme nos anciennes habitudes de consommation. Sais-tu pourquoi tu consommais de la drogue? Qu’est-ce qui t’avait amené à arrêter? Souvent, on abandonne une habitude parce qu’elle ne répond pas efficacement à nos besoins et nous cause des conséquences négatives. Ta consommation répondait à quels besoins? Mieux vivre tes émotions? Te divertir? Te relaxer? Comment es-tu arrivé à arrêter? Est-ce que tu avais trouvé des moyens plus efficaces pour faire face à tes difficultés et à tes émotions? Quels sont ces moyens? Est-ce que tu pourrais les utiliser? Quels sont tes besoins actuels? Comment pourrais-tu répondre à ces besoins?


Le stress peut-être une énergie nous amène à nous dépasser, par contre, lorsque cela nous empêche de faire nos activités habituelles, comme dormir, cela devient plus problématique. Une grande partie de la gestion du stress se fait en examinant ce qui se passe dans notre tête. Es-tu constamment en train de te dénigrer dans ta tête en te disant des choses comme « Je fais honte à l’école, je suis poche… ». Lorsqu’on pense négativement, on met l’emphase uniquement sur nos faiblesses et l’on oublie nos forces. Les telles pensées déclenchent une foule d’émotions négatives qui suscitent des réactions physiques, comme l’insomnie, la transpiration abondante, les mains moites… Lorsqu’on constate ces réactions et ces émotions, cela nous confirme que nous sommes stressés et que nous n’en sortirons jamais, comme dans un cercle vicieux. Cette situation fait en sorte que l’on se programme à l’échec et au désespoir. Tu me suis? Un aspect important de la gestion du stress et de nos émotions est d’être attentif à nos pensées négatives. En prendre conscience est souvent déjà un bon premier pas. Cela demande souvent au début un effort particulier, parce que cela ne se fait pas automatiquement. Lorsqu’on constate une réaction physique, on peut prendre le temps d’arrêter, prendre une grande respiration, et se demander ce qui s’est passé dans notre tête peu avant. Après cette prise de conscience, l’on remplace ces pensées par quelque chose de réconfortant. Voici un exemple pour t’aider : « Je prends des moyens pour aller mieux, aujourd’hui ça n’a pas été facile, mais j’ai réussi à …, tantôt, je vais faire… calme-toi, j’adore mon métier, ça ne va pas bien en ce moment, mais c’est temporaire ». Pour s’aider, on peut se dire à soi-même ce que l’on conseillerait à un ami qui ne va pas bien.

Lorsque tu rentres à la maison, quels moyens utilises-tu pour te relaxer et prendre soin de toi? Aimes-tu prendre un bain chaud? Aimes-tu écouter des films, lire? Pratiques-tu des sports? Beaucoup d’hommes parviennent à gérer leurs émotions de cette façon. Voici pourquoi : l’exercice physique permet de se détendre, de se défouler et de se préparer au sommeil. De plus, lorsqu’il est fait avec une certaine intensité, l’exercice permet à notre corps de sécréter des endorphines, une hormone euphorisante qui réduisent le stress et l’anxiété. Lorsqu’il est pratiqué régulièrement, le sport a même un effet antidépresseur. Est-ce que ça pourrait te convenir?

Pour ton cercle d’amis, comme tu n’es pas à l’aise avec eux, comment pourrais-tu répondre à ton besoin de socialiser? As-tu gardé contact avec tes anciens amis? Pourrais-tu t’organiser pour les voir une fois de temps en temps? Aimerais-tu clavarder avec eux? Comment pourrais-tu rencontrer des personnes qui te ressemblent davantage? Qu’est-ce qui te passionne? Pourrais-tu t’inscrire à une activité qui t’amènerait à rencontrer des gens avec qui tu as des intérêts en commun?

Je suis préoccupée par ton souhait d’avoir un accident. Penses-tu à la mort? As-tu un plan pour t’enlever la vie? Je tiens à te dire que la mort est une solution finale alors que les problèmes sont temporaires. Le suicide n’est jamais la solution. Pour cette raison, je t’invite fortement à ne pas rester seul avec ce que tu vis. Il y a certainement un professionnel de la relation d’aide à ton école qui pourrait te fournir du support dans ce que tu vis. Tu pourrais aussi aller chercher un soutien en t’adressant au CLSC de ton quartier. N’hésite surtout pas à nous appeler si tu as des idées noires. Nous sommes là pour toi. Tu peux aussi nous réécrire. Prends soin de toi Psychostick,

Tel-jeunes

exprime-toi

Quelles sont mes forces?

Merci d'avoir voté.

à voir aussi
parents et intervenants

Services offerts par Tel-jeunes