pose ta question à un intervenant de Tel-jeunes

Comme tu peux voir tu n'es pas seul

Consulte les questions des jeunes sur divers sujets

[ Que dois-je faire? ]

Sarah - fille - 15 ans (20 juin 2014)

Ma fréquentation, presque mon chum, il m'aime et je l'aime, le seul problème c'est qu'il fume du Weed a toute les jours, la cigarette aussi, et il prend du chimique au moins 1fois par semaine, et moi je prend rien, et je ne veut pas qu'il m'embarque dans cette dépendance je lui et dit que notre amour était impossible puisque je ne pouvais pas avoir un chum comme sa, et il m'a dit qu'il était écoeurer de ça pi qu'il étais prêt a arrêter. Je lui ai dit que j'allais l'aider a s'en sortir en y allant étape par étape en commençant par arrêter le chimique, suive de la cigarette et terminer par une diminution du Weed(parce que je ne veut pas l'obliger a toute arrêter non plus la) mais je crois que sa devrais être suffisant pi que je pourrai être heureuse comme sa. Donc ma question c'est que dois-je faire pour l'aider dans ce cheminement et que dois-je dire lorsqu'il pétera un plomb? Comment lui faire changer les idées? Ect.

Réponse de TelJeunes

Bonjour Sarah!

Merci d’avoir pensé à nous pour te guider dans cette démarche. Lorsqu’on souhaite aider une personne à se défaire d’une dépendance à la drogue, on peut jouer un rôle de soutien, d’écoute et d’encouragement.

Toutefois, lorsqu’on décide de s’investir dans ce genre d’aide, il faut garder certains éléments en tête. D’abord, nous ne pouvons prendre en charge la démarche de la personne et nous ne pouvons pas non plus être motivés à sa place. De plus, lorsqu’on choisit d’arrêter de consommer pour l’autre, il peut arriver que ce soit difficile de maintenir la motivation à la longue. Car les raisons d’arrêter ne sont pas motivées par une volonté personnelle. Tu me suis? Également, il faut être prêt à accepter que la personne ait des rechutes ou qu’elle ne réussisse pas à atteindre les objectifs fixés. Sinon, cela peut nous amener à vivre de la frustration ou de la déception. Serais-tu prête à tolérer ce genre de situation si elle se produit?

En terminant, arrêter de consommer peut effectivement avoir des impacts sur l’humeur. Lorsque les réactions de la personne nous affectent, on peut décider de s’éloigner temporairement, de quitter la pièce ou encore l’inviter à se changer les idées avec des activités qu’il aime. Toi, qu’est-ce qui pourrait le mieux te convenir si cela arrive?

J’espère que cela t’éclaire un peu plus. Si jamais tu ressens le besoin d’en discuter davantage, n’hésite pas à nous appeler (1-800-361-5085). Bonne chance pour la suite.

Tel-jeunes

exprime-toi

Quelles sont mes forces?

Merci d'avoir voté.

à voir aussi
parents et intervenants

Services offerts par Tel-jeunes