pose ta question à un intervenant de Tel-jeunes

Comme tu peux voir tu n'es pas seul

Consulte les questions des jeunes sur divers sujets

[ Mère alcoolique ]

V - fille - 16 ans (30 juin 2013)

Bonjour Teljeunes, Depuis quelques mois, j'ai remarqué que ma mère consommait beaucoup d'alcool, et ce de manière maintenant régulière. Mes deux parents n'ont jamais vraiment bu avant, il n'y avait jamais d'alcool à la maison mais maintenant je vois ma mère saoule chaque jour. Ça commencé assez lentement, elle s'achetait quelques bières par semaine et nous le savions bien. Maintenant elle a toujours un verre près d'elle, et pourtant elle cache son alcool je ne sais où. Elle est maniaco dépressive à tendances suicidaires, je ne sais donc pas comment agir. Je sais que cela l'aide en quelque sorte, mais ce n'est pas du tout une solution. Elle n'est plus du tout présente, je n'ai plus aucun cadre parental. Ça me blesse également de savoir que nous avons énormément de problèmes financiers, mais qu'elle préfère tout de même une soirée tipsy à un frigo rempli. Bref, je l'aime de tout mon coeur mais je me sens tellement impuissante. Je ne sais même pas à quel moment lui en parler puisque lorsque je me lève, elle bois déjà, et lorsque je rentre le soir, elle dort. La DPJ n'est pas une solution. Des idées? Merci énormément. V

Réponse de TelJeunes

Bonjour V,

C'est difficile de voir un de ses parents développer une dépendance à l'alcool, tu as bien fait de nous contacter. Tu écris que boire aide ta mère en quelque sorte, mais que ce n’est pas une solution à ses problèmes et tu as bien raison. Les gens parfois qui souffrent de problèmes de santé mentale tentent de s'auto médicamenter eux-mêmes avec l'alcool ou d’autres substances, mais cela peut leur causer plus de problèmes encore. Je comprends que cela puisse te peiner de ne plus avoir l'encadrement dont tu as besoin ainsi que de voir que ta mère boit au lieu de remplir le réfrigérateur. Tu nommes ces problèmes reliés à ta mère, mais tu ne mentionnes pas ce que fait ton père dans tout ça. Est-il présent à toi? Fuit-il la situation?

Tu sais, une personne qui boit va décider elle-même de continuer à boire ou d'arrêter. On ne peut pas forcer une personne à arrêter de boire. Cependant, dire à la personne qui consomme ce qu'on ressent et nos besoins ainsi que mettre nos limites avec elle peut parfois l'aider à prendre de plus en plus conscience que son comportement amène des problèmes, ce qui pourrait la faire changer un jour.

Par exemple, un jeune dans ta situation pourrait tenter de parler à sa mère de ce que son alcoolisme lui fait vivre, de ce qu'elle souhaite pour elle, des problèmes que son comportement lui occasionne, de la nécessité d'aller chercher de l'aide auprès d’un groupe de soutien, d'un médecin et d’un psychologue, etc. Dans ta situation, pour parler à ta mère, le matin serait probablement un bon moment, alors qu'elle n’a pas encore beaucoup bu, qu'en penses-tu? Ou alors, on peut demander à notre parent de prendre un rendez-vous pour savoir le meilleur moment pour lui parler. Également, un jeune peut décider de ne pas ménager son parent au quotidien, par exemple, en lui faisant des réflexions quand ça lui passe par la tête, en lui disant chaque fois que réfrigérateur est vide, en parlant souvent de la situation avec son autre parent, bref, un jeune peut montrer qu'il est là, qu'il a besoin d'attention et qu'il en manque, et dire la vérité sur ce qu'il ressent et vit tout le temps. Tu comprends? Le parent qui boit voyant la réalité de son enfant pourrait y devenir plus sensible et cela pourrait devenir un moteur de changement.

On aime nos parents, mais on ne peut pas les protéger, ce serait plutôt à eux de protéger leur enfant. Et malheureusement non plus on ne peut pas les changer, mais on peut faire tout ce qui est en notre possible pour prendre soin de soi. Si tu veux, tu pourrais nous téléphoner afin que nous regardions ta situation de plus près ensemble. Tu pourrais aussi aller voir un intervenant du CLSC ou contacter une ressource Al-anon afin d'avoir le soutien d'un groupe dans ta région pour les personnes ayant un proche alcoolique. Il y a même dans certaines région des groupes seulement pour les jeunes. Aimerais-tu faire partie d’un groupe de soutien? Prends bien soin de toi,

Tel-jeunes

exprime-toi

Quelles sont mes forces?

Merci d'avoir voté.

à voir aussi
parents et intervenants

Services offerts par Tel-jeunes