pose ta question à un intervenant de Tel-jeunes

Comme tu peux voir tu n'es pas seul

Consulte les questions des jeunes sur divers sujets

[ insécurité ]

jullz - fille - 17 ans (17 novembre 2016)

Allo, j'ai 17 ans. J'ai été violée quand j'en avait 7 et j'ai par la suite, en rentrant dans L'adolescence, j'ai été boulimique pendant 3 ans. J'ai un déficite d'attention et avec le médicament que je prends je perds l'appetit et je perds beaucoup de poids. Depuis l'incident, à mes 7 ans, j'ai énormément de difficulté à accepter la présence de mon corps. Ça m'a enlevé l'acceptance de mon corps. J'avais très peur d'être regardée et d'être trop proche d'un homme. J'ai fait beaucoup d'anxiété etc. Aujourd'hui, mon coprs est encore un fardeau. Je ne suis pas grosse du tout. 5,8, 150lbs mais je me sens encore lourde et grosse. Je m'habille toujours en noir pour ne pas être remarquée. Je porte toujours des trucs amples et longs, je me compare toujours aux autres filles. C'est comme si tous mes complexes étaient géants. Géantes fesses etc. I feel like my body is to hide although I know Its not. C'est comme si Javais peur d'être jolie. Je trouve tout le monde plus beau que moi et j'ai envie de me sentir bien et de m'habiller comme une fille de mon âge sans avoir peur de me faire regarder ou commenter. J'ai envie de faire la paix avec moi même et de m'aimer. Aidez moi svp, je suis tannée.

Réponse de TelJeunes

Salut jullz!

Merci de nous faire confiance en nous racontant les épreuves par lesquelles tu as du travers et ses conséquences sur ton estime de toi.

Je peux m’imaginer à quel point cela a dû être difficile pour toi et souffrant aussi. Je suis désolée que ça l’ait pu t’arriver! En ce sens, c’est une bonne idée de rechercher des solutions pour t’aider à t’apprécier davantage :) Et, je rajouterais que c’est déjà un pas dans la bonne direction de nous avoir écrit sur ton désir d’entretenir une telle démarche. Bravo! Pour ce faire, je te suggère de faire appel à un professionnel qui pourrait t’accompagner tout au long de ce processus comme une psychologue, une travailleuse sociale, une intervenante du CALACS Montréal (514-684-2198), etc. Y avais-tu déjà songé? Étant donné que l'on sait quand on commence un suivi mais qu'on ne connaît pas la fin, c'est un bon moyen pour nous de pouvoir compter sur une personne qui saura nous soutenir, nous écouter, nous conseiller à travers les émotions que l'on sera susceptible de vivre. Qu'en penses-tu? Évidemment, ça l'inclut que l'on doit s'ouvrir à une autre personne et, ce n'est pas évident de devoir faire confiance à quelqu'un. Si cela t'arrive, jullz, tu sais que tu peux prendre ton temps avant de te dévoiler complètement à l'autre et de respecter tes propres limites. Est-ce que cela te rassure?

N'hésite pas à nous réécrire ou même nous contacter si tu en ressens le besoin! Nous sommes en tout temps disponibles pour t'écouter! C'est d'accord?

Bon courage!

Tel-Jeunes
1-800-263-2266

exprime-toi

Quelles sont mes forces?

Merci d'avoir voté.

à voir aussi
parents et intervenants

Services offerts par Tel-jeunes