pose ta question à un intervenant de Tel-jeunes

Comme tu peux voir tu n'es pas seul

Consulte les questions des jeunes sur divers sujets

[ Snapchat et harcèlement ]

elychou - fille - 17 ans (30 décembre 2017)

Tout d'abord, je vous explique la situation : il y a quelques mois, une fille est venue me parler sur snapchat me demandant de l'aide pour "mieux aimer son corps", elle m'a demandé de se comparer à moi, elle m'a envoyé ses seins et m'a demandé de faire de même, pensant que j'aidais, j'ai décidé de l'aider. Après cela, cette personne n'a plus jamais ouvert mes messages sur snapchat. Quelques semaines plus tard, même scénario, la fille m'avait "trouvé sur mon profil ask" et voulait la même chose, un peu moins naïve, je lui envoie une photo de google que j'ai zoomé. Même chose, plus de nouvelles de la personne. Et ce soir, une autre fille me demande la même chose et selon moi, c'est de l'harcèlement et ce n'est pas une fille derrière ce profil. Devrais-je dénoncer pour éviter que d'autres jeunes se fassent attraper??

Réponse de TelJeunes

Salut Elychou! Tu fais bien de partager ta préoccupation avec Tel-Jeunes et tu n’es pas la seule à te retrouver dans ce genre de situation.

Tout d’abord, voici quelques informations générales. Échanger des photos à caractère sexuel ou des sextos entre adolescents entre dans la définition de la pornographie juvénile, même s’il y a consentement. On utilise aussi le terme autoexploitation juvénile qui se fait généralement par échanges de photos ou vidéos à caractère sexuel. Il arrive aussi que des adultes utilisent un leurre (comme se faire passer pour un adolescent(e) dans un but d’exploitation sexuelle. La possession et la consommation de pornographie juvénile est interdite par la loi et peut mener à des plaintes aux policiers.

Ce genre de situations peut susciter beaucoup d’inquiétudes, toi comment te sens-tu par apport à tout cela. Tu as bien raison d’être prudente face à cette situation et je comprends, que tu sembles décidée à prendre les moyens pour y mettre fin, pour toi-même, mais aussi pour protéger d’autres jeunes.

Quelques options sont possibles. Tu peux aviser les personnes qui te contactent pour obtenir des photos de toi que tu refuses et que tu n’acceptes pas que ces photos soient transmises, tu peux évidemment ne plus utiliser l’application. De plus, les sites suivants: cyberaide.ca et aidezmoisvp.ca, te permettront d’avoir des renseignements concernant l’exploitation sexuelle des jeunes, de signaler la situation et également la marche à suivre pour t’aider à faire retirer des photos ou vidéos à caractère sexuel d’Internet. Tu peux également, contacter les policiers pour leur faire part de la situation et de ton questionnement concernant le harcèlement.

J’espère que ces informations te seront utiles. N’hésite pas à nous recontacter au besoin. Prends soin de toi.

Tel-Jeunes

exprime-toi

Quelles sont mes forces?

Merci d'avoir voté.

à voir aussi
parents et intervenants

Services offerts par Tel-jeunes