pose ta question à un intervenant de Tel-jeunes

Comme tu peux voir tu n'es pas seul

Consulte les questions des jeunes sur divers sujets

[ apparence ]

anonyme - fille - 14 ans (29 juillet 2008)

Salut l'équipe de Tel-jeunes! Mon problème concerne mon apparence. En fait, quoique je fasse, je n'arrive pas à oublier mon apparence. En d'autres mots, je dirais que ça m'obsède. Mes parents me reprochent d'être toujours sur le miroir à me chercher des défauts. Je crois que j'ai développer une obsession, pas parce que je suis superficielle mais parce que je me trouve laide comparée à tout le monde. Cela dure depuis des mois. J'ai déjà essayer de faire des sorties ou des activités pour oublier mon insécurité par rapport à mon apparence mais sans succès. Ma question est: Qu'es-ce que je pourrai faire pour arrêter de penser à celà?

Réponse de TelJeunes

Salut anonyme! Quand tu penses à ton apparence physique, tu ne te sens plus bien.

Quand ses préoccupations par rapport à son apparence physique prennent beaucoup de place dans ses pensées et son quotidien, il reste peu de place pour les expériences positives, les sentiments agréables et les relations enrichissantes. As-tu remarqué ça, anonyme?

Que pourrais-tu faire pour penser moins à ton apparence? Si on ne contrôle pas l’arrivée des pensées qui surgissent dans sa tête, on a toutefois le choix de les encourager ou de les esquiver. Es-tu d’accord avec moi? Cela veut dire qu’à chaque fois que tu prends conscience que tu es en train de penser à ton apparence physique, tu peux choisir de continuer à y penser ou tu peux essayer de te changer les idées en t’engageant dans une activité autre ou en la remplaçant par une autre pensée, une pensée positive ou une pensée qui n’a rien à voir avec ton apparence. Que dis-tu de ça?

Ce qui est important de savoir, anonyme, c’est que ce moyen ne fonctionnera pas du premier coup! Cela va te demander des efforts et du temps. Aucun changement, quel qu’il soit, ne peut se faire sans effort, tu sais. Es-tu prête à en faire? Es-tu prête à te donner du temps pour y arriver? Il faut être indulgent envers soi-même quand on veut améliorer une réaction ou un comportement ou une pensée, tu sais. Pour t’aider, tu pourrais te planifier déjà une pensée ou une activité qui pourrait t’aider à te changer les idées. Qu’en penses-tu? Cette activité pourrait être de lire, de faire un sport, de jouer à un jeu, de faire du ménage, d’écouter de la musique, de parler à une amie ou un parent, etc. Cette pensée pourrait être une énumération de tes qualités et de tes forces ou une énumération de certaines parties de ton corps que tu aimes.

S’il y a des parties qu’on n’aime moins, il y en a d’autres dont on est fière et qu’on aime! Partages-tu cet avis, anonyme? Rare sont les personnes qui aiment toutes les parties de leur anatomie, tu sais. Mais avec le temps, on vient qu’à les apprécier et à mettre en valeur les parties qui nous plaisent le plus. Saurais-tu nommer les parties de ton corps que tu aimes? Contrairement à ce que tu penses, l’apparence physique n’occupe qu’une toute petite partie de la confiance en soi. Ce qui donne véritablement de la confiance, ce sont les expériences positives qu’on a vécues ou qu’on vit, les succès qu’on a cumulés, les apprentissages qu’on a faits à la suite d’échecs ou de formations, les relations positives qu’on bâtit et qu’on entretient, etc. Vois-tu un peu plus où je veux en venir? Je te laisse réfléchir à tout cela et si tu veux poursuivre cette réflexion ou mettre en pratique certaines idées, appelle-nous! C’est avec plaisir que nous te soutiendrons, anonyme. J’ai confiance que tu apprendras peu à peu à donner de la place à des expériences agréables et positives dans ta vie.

Tel-jeunes


exprime-toi

Quelles sont mes forces?

Merci d'avoir voté.

à voir aussi
parents et intervenants

Services offerts par Tel-jeunes