pose ta question à un intervenant de Tel-jeunes

Comme tu peux voir tu n'es pas seul

Consulte les questions des jeunes sur divers sujets

[ Est ce que c'est bien? ]

Jess - fille - 15 ans (26 novembre 2016)

Bonjour! J'ai deux petites questions pour vous aujourd'hui! Premièrement ; Mes amis me connaissent tous comme la fille qui ne juge pas, parce qu'on peut me dire des choses vraiment étranges et je ne juges pas, ça c'est vrai. Mais l'affaire c'est qu'à cause de ça, y a certains de mes amis qui viennent me dire des choses que je ne voulais vraiment pas savoir et je commence à être tannée de ça... mais en même temps j'aime vraiment pas être méchante et causer du trouble donc j'écoute et je ne juge pas, je fais mon mieux pour aider... mais je ne sais plus quoi faire... Deuxièmement; aussi, j'ai pris une habitude l'an passé de toujours essayer de dire quelque chose de positif au genre qui m'entoure, même si en fait je ne le pense pas vraiment. Donc je dis "j'aime tes cheveux" "j'aime tes souliers" "j'aime tes pantalons" à mes amis et aux gens qui m'entourent mais comme j'ai dit, souvent, je ne le pense pas réellement. Mais je me dis qu'au moins ça rends la personne heureuse et elle devient plus fière de porter ce morceau ou fait qu'elle aime mieux ses cheveux etc... Mais est ce que c'est une bonne chose de faire ça? De kinda mentir pour être gentille et rendre les gens plus heureux, mieux genre? Est ce que je devrais arrêter de faire ça? Bref merci beaucoup de votre aide! Bonne fin de journée!

Réponse de TelJeunes

Salut Jess,

C’est une belle qualité de ne pas juger les autres; tu démontres vraiment une belle sensibilité!

Sache qu’il est normal de ne pas être toujours à l’aise avec ce qu’on nous confie. Dans ce genre de situation, il ne s’agit pas nécessairement de cesser d’être à l’écoute des autres. Mais d’ajouter une écoute à soi-même. Par exemple, en se posant la question : est-ce que je suis disponible en ce moment? Est-ce que c’est un bon moment pour moi? Tout un exercice lorsque nous sommes habitués à entendre les autres et faire taire notre propre voix. Et pourtant, c’est essentiel pour rester à l’aise dans ce rôle. Qu’en dis-tu?

Voici quelques idées de phrases qui peuvent servir : «Je ne me sens pas capable de t'écouter à ce sujet", "Pour cette situation, un intervenant serait mieux placé pour t'écouter" Ça va me faire plaisir de t’écouter, après le cours. Là tout de suite, je ne suis pas dispo.» « Aujourd’hui, j’ai 15 minutes à t’accorder », « Je suis vraiment désolée, mais je ne peux pas t’écouter en ce moment ». Etc. Peut-être que cela peut aussi t’inspirer d’autres idées. :)

Pour ta seconde question, il y aurait bien des choses à dire sur ce sujet et un courriel reste assez court. Je te propose de nous réécrire afin qu’on prenne le temps d’y répondre. D’accord? ?

Au plaisir de te relire bientôt!

Tel-jeunes

exprime-toi

Quelles sont mes forces?

Merci d'avoir voté.

à voir aussi
parents et intervenants

Services offerts par Tel-jeunes