Amour et sexualité
 
Premières expériences
 
Comment savoir si on est prêt
C’est une question très personnelle et tu es la seule personne qui peut y répondre. Faire l’amour est un acte d’intimité ; tu dois le faire seulement si tu en as envie, si tu crois que c’est le bon moment, avec le bon partenaire et si personne ne t’y oblige. Lorsque tu te sentiras prêt ou prête, l’idée de faire l’amour ne te fera plus peur. Le tout doit se dérouler dans le respect et la confiance mutuels.

 
Respect du rythme
Ta première relation sexuelle est une décision bien personnelle ; il est donc important que tu ne te laisses pas influencer par ton entourage qui pourrait peut-être faire pression sur toi. Par exemple, si ton/ta partenaire te harcèle pour que tu acceptes de faire l’amour même si tu ne te sens pas prêt ou prête, tu dois lui demander de te respecter dans ta décision.

Tu dois aller à TON rythme. Ton sentiment d’être prêt peut se présenter plus tôt ou plus tard que tes ami(e)s et les autres jeunes de ton âge. Il est aussi possible que tu te sentes prêt mais que tu n’aies pas trouvé LA personne avec qui tu veux partager ces moments intimes. Il n’y a pas d’âge idéal, c’est toi qui décideras quand ce sera le bon moment pour toi. Prends d’abord le temps d’être à l’aise avec ton/ta partenaire et, avant toute chose, avec toi-même.

Feu vert : quelques indices qui peuvent t’indiquer que tu es prêt :
  • tu ne ressens aucune pression venant de l’autre ou de ton entourage ;
  • tu es suffisamment à l’aise pour en discuter avec ton partenaire ;
  • tu t’es procuré un moyen de contraception et de protection contre les ITS (MTS) ;
  • cela correspond à un choix personnel, à quelque chose que tu désires vraiment.

Feu rouge : certaines situations peuvent t’indiquer qu’il serait préférable de remettre ta première fois à plus tard, si :
  • tu vis du harcèlement, du chantage ou des menaces (ex. : « fais-le donc ! », « quoi ! tu ne l’as pas encore fait ? », «si tu veux pas, je te laisse ! »);
  • tu ne te sens pas respecté et mal à l’aise dans la relation ou la situation;
  • tu n’es pas certain(e) de vouloir vivre ta première relation sexuelle avec ton/ta partenaire actuel;
  • tu veux faire l’amour uniquement pour faire plaisir à l’autre;
  • tu ressens de la pression de la part de l’autre ou tu t’en mets à toi-même;
  • tu sais que ton/ta partenaire veut essayer une pratique sexuelle avec laquelle tu n’es pas à l’aise ;
  • tu as consommé de l’alcool ou de la drogue.

 
La virginité, qu’est-ce que c’est?
Il existe de nombreuses définitions de ce qu’est la virginité. Ta conception peut être différente de celles de tes amis. Perdre sa virginité, est-ce que ça arrive seulement lorsque l’hymen n’est plus intact? Et pour les garçons alors, comment cela se passe-t-il? Cesses-tu d’être « vierge » seulement s’il y a eu pénétration?

Avoir une relation sexuelle, c’est beaucoup plus large que cela. Elle peut inclure les baisers, la masturbation réciproque, les relations orales, les caresses, etc. Les visions sont multiples! Au fond, est-ce si important de savoir si tu es « vierge » ou non? L’essentiel est plutôt que tu respectes ton rythme et que tu te sentes bien dans tes choix.

 
Est-ce que ça fait mal?
Pour les filles

La première relation sexuelle avec pénétration peut être un peu douloureuse pour différentes raisons:

•    parce que l’hymen, une petite membrane située à l’ouverture du vagin, peut se briser et entraîner des petits saignements. Certaines filles ressentiront peu ou pas d’inconfort et d’autres en sentiront davantage. Parfois, la pratique de certains sports, l’utilisation de tampons ou même une chute peuvent avoir déjà endommagé l’hymen. Il est possible d’aider l’hymen à se dilater en l’écartant à travers des doux massages et caresses;

•    parce que les muscles du vagin peuvent se contracter involontairement lorsqu’une fille se sent stressée, ce qui peut rendre la pénétration plus difficile;

•    parce qu’il peut être difficile d’être excitée lors de la première relation sexuelle et que lorsque l’excitation sexuelle est insuffisante, la lubrification vaginale peut ne pas l’être non plus. Si le vagin n’est pas assez lubrifié, il y a alors plus de risque d’irritation.

Pour les gars et les filles

L’important est d’avoir du plaisir!
Ce n’est pas de te comparer avec les autres, ni de performer à tout prix. Sois à l’écoute de toi-même et de l’autre aussi.

Aucune pratique sexuelle n’est obligatoire. En tout temps, tu peux refuser ou arrêter un rapport sexuel si tu ne te sens pas à l’aise ou si tu ressens de la douleur. Parles-en avec ton/ta partenaire.

 
Comment parler de sexualité avec son partenaire?
Afin d’avoir une relation sexuelle satisfaisante, il est essentiel de parler de sexualité avec ton/ta partenaire. Tout d’abord pour discuter de vos émotions, vos peurs, vos attentes et pour savoir si vous vous sentez, tous les deux, prêts.

Vous pouvez aussi préciser ce que vous vous sentez prêts à expérimenter (par ex. : être prêt pour l’exploration de vos corps ou pour une relation de masturbation réciproque mais pas pour une relation avec pénétration). Ceci permettra d’éviter les déceptions et malentendus de part et d’autre. Tu peux utiliser l’humour pour alléger l’atmosphère. Le plus important est que votre discussion soit remplie de respect l’un pour l’autre.

 
Pourquoi se protéger?

Après t’être questionné à savoir si tu es prêt(e) à avoir une première relation sexuelle, tu dois maintenant t’informer sur les conséquences et assumer tes responsabilités en ce qui concerne les ITS (MTS), le sida et le risque de grossesse. Il est important que tu adoptes des pratiques sécuritaires et prennes les précautions nécessaires en utilisant des moyens de contraception qui préviendront la grossesse et qui te protégeront également des ITS (MTS).

Attention aux excuses faciles :
•     « Si tu m'aimes vraiment, tu vas vouloir faire l'amour sans protection. »
•    « Si tu ne veux pas, c'est fini entre nous… »
•    « Nous sommes fidèles, nous n'avons pas besoin de condom. »
•    « C’est notre première fois à tous les deux, il n’y a aucun risque. »
•    « Sans pénétration, ce n'est pas une vraie relation sexuelle. »
•    « Fais-moi confiance! J'ai pas besoin de condom, j'ai pas de bibittes. »
•    « Y'a personne dans la gang qui utilise des condoms. »

 
Pour que ça se passe bien!

Voici quelques pistes pour que ça se passe bien :
•    Parler de contraception et de protection contre les ITS (MTS) et le risque de grossesse, et choisir un moyen de contraception au préalable ;
•    Planifier le moment et choisir un endroit qui vous permettrait d’être à l’aise et d’avoir une certaine intimité ;
•    Prendre son temps et s’assurer que le rythme qu’on suit convient aussi à notre partenaire ;
•    Faire des préliminaires (caresses, baisers, mots doux) ;
•    Mettre de l’ambiance (musique, chandelles) ;
•    Partager avec l’autre l’information sur ce qui nous plaît, nous gêne, ce à quoi nous ne sommes pas prêts ;
•    Se donner le droit de découvrir, d’apprendre ou d’arrêter si tu n’es pas à l’aise.
exprime-toi

Quelles sont mes forces?

Merci d'avoir voté.

à voir aussi