Problèmes de santé mentale
 
Troubles de l'alimentation
 
Qu’est-ce que c’est?
•    Il ne faut pas confondre les « caprices » alimentaires et les troubles de l’alimentation. Il peut être normal de trop ou de moins manger en situation de stress, d’avoir des habitudes alimentaires fantaisistes ou de vouloir suivre des principes nutritionnels particuliers. La majorité des gens ont déjà suivi une diète et ont certaines préoccupations à propos de leur corps et de leur poids.

•    Un trouble de l’alimentation est présent lorsque la personne a des croyances et des comportements exagérés et extrêmes face à la nourriture et à son poids et que ceux-ci sont dommageables pour sa santé.

•    Ils peuvent mener à des conséquences négatives sur la santé physique, psychologique et les relations interpersonnelles de la personne qui en souffre.

•    Ils sont surtout présents chez les adolescentes et les femmes mais aussi chez les garçons et les hommes.

•    Ce sont des troubles complexes qui ne peuvent être diagnostiqués que par des professionnels de la santé.

•    Il existe plusieurs types de troubles de l’alimentation, dont l’anorexie, la boulimie et l’hyperphagie.

•    Si tu crois présenter des symptômes de trouble de l’alimentation, il est important que tu consultes un médecin ou un professionnel de la santé le plus tôt possible car, sans traitement, la maladie et les problèmes de santé physique peuvent s’aggraver et les risques de mortalité sont alors plus élevés

 
Conséquences physiques et psychologiques

Conséquences physiques :
•    Fatigue et maux de tête ;
•    Insomnie et pertes de mémoire ;
•    Peau sèche et ongles cassants ;
•    Teint jaunâtre ou gris ;
•    Perte de cheveux, cheveux cassants, sans éclat ;
•    Risque d’ostéoporose ;
•    Problèmes dentaires (caries, dents jaunes, déchaussement, émail altéré) ;
•    Éclatement de vaisseaux sanguins au visage ;
•    Perte de masse musculaire ;
•    Arrêt des menstruations (aménorrhée) ;
•    Anémie ;
•    Perte du désir sexuel ;
•    Sensation de froid (mains et pieds) ;
•    Apparition de pois lanugineux (duvet sur le visage, le dos et les bras) ;
•    Troubles digestifs (constipation chronique) ;
•    Tremblements ;
•    Perte de conscience ;
•    Problèmes cardiaques ;
•    Troubles rénaux ;
•    Déshydratation ;
•    Saignement et perforation de l’œsophage ;
•    Mort.

Conséquences psychologiques :
•    Préoccupations excessives envers le poids et la nourriture ;
•    Sautes d’humeur, irritabilité ;
•    Image corporelle déformée ;
•    Dépression, tristesse ;
•    Baisse de l’estime de soi, dévalorisation, tendance à se culpabiliser ;
•    Sentiment de solitude et isolement ;
•    Difficulté de concentration ;
•    Évitement d’activités sociales et des repas ;
•    Rituels obsessifs autour de la nourriture et des comportements visant la perte de poids ;
•    Idées suicidaires (dans certains cas).

 
Anorexie
•    L’anorexie se caractérise par une perte de poids importante résultant d’une sous-alimentation provoquée par une peur intense et démesurée de prendre du poids.

•    La personne anorexique tente de contrôler son poids par des moyens extrêmes et excessifs.

•    Elle vit une distorsion de son image corporelle, c’est-à-dire qu’elle a la conviction d’être grosse même si en réalité elle est de plus en plus maigre et que son poids est sous la normale.

•    Les obsessions pour la minceur font en sorte que la personne anorexique se sent souvent mal dans sa peau et coupable.

•    Un des symptômes de l’anorexie est l’arrêt des menstruations ou l’absence de leur apparition.

•    Si tu crois présenter des symptômes d’anorexie, il est important que tu consultes un médecin le plus tôt possible, car la maladie peut s’aggraver rapidement et entraîner de graves problèmes de santé physique.

•    La thérapie est nécessaire pour traiter l’anorexie.

 
Boulimie
•    La boulimie se caractérise par des épisodes pendant lesquelles la personne absorbe une quantité de nourriture largement supérieure à la normale en peu de temps même si elle n’a plus faim.

•    Une peur intense et démesurée de prendre du poids amène la personne à ensuite tenter d’éliminer cette nourriture à travers des moyens inappropriés.

•    La personne boulimique a le sentiment de perdre le contrôle sur ce qu’elle mange. Par la suite, elle ressent souvent des sentiments de culpabilité et d’infériorité ainsi que des malaises physiques.

•    La boulimie est difficile à détecter car elle n’est souvent pas accompagnée de perte de poids importante. Cependant, les dommages à la santé peuvent être très sévères et peuvent même entraîner la mort.

•    Si tu crois présenter des symptômes de boulimie, il est important que tu consultes un médecin le plus tôt possible, car la maladie peut s’aggraver.

•    La thérapie est nécessaire pour traiter la boulimie.


 
Hyperphagie
•    L’hyperphagie se caractérise par des épisodes pendant lesquels la personne absorbe une quantité de nourriture largement supérieure à la normale en peu de temps même si elle n’a plus faim et se sent inconfortable.

•    La personne hyperphagique ne tente pas d’éliminer l’excédent de nourriture absorbée.

•    Elle a le sentiment de perdre le contrôle sur ce qu’elle mange. Elle se sent incapable de s’arrêter et vit des sentiments de culpabilité et de honte.

•    Un des symptômes de l’hyperphagie est le gain de poids.

•    Si tu crois présenter des symptômes d’hyperphagie, il est important que tu consultes un médecin le plus tôt possible, car la maladie peut s’aggraver.

•    La thérapie est nécessaire pour traiter l’hyperphagie.

 
Aider un(e) ami(e)
Si tu t’inquiètes pour un(e) ami(e) car tu crois qu’il/elle pourrait avoir un trouble de l’alimentation, il est important que tu saches que ce sont des problèmes complexes qui entraînent beaucoup de souffrance. Il ne s’agit pas simplement de recommencer à manger pour s’en sortir, il faut de l’aide professionnelle.

Voici quelques pistes pour aider un(e) ami(e):
  • Parle-lui de tes inquiétudes et tes sentiments en utilisant le « je ». Exemple, « je m’inquiète de te voir t’isoler…, de te voir aussi fatiguée. ». Évite de lui parler de son poids, de son apparence physique et de son alimentation.
  • Rappelle-lui que tu tiens à lui/elle et que c’est pour cette raison que tu t’inquiètes.
  • Écoute-le/la et encourage-le/la à se confier à toi. Tente de ne pas l’interrompre lorsqu’il/elle te parle.
  • Encourage-le/la à voir un médecin, l’infirmière à l’école ou à consulter au CLSC. Il/elle peut également téléphoner à Tel-jeunes et aller consulter le site Internet de l’ANEB: www.anebquebec.com.
  • Si tu penses que la santé de ton ami(e) est en danger, informe-le/la alors que tu dois aller lui chercher de l’aide car tu t’inquiètes pour sa santé.
  • Si tu te sens dépassé(e), tu peux toi aussi aller te chercher de l’aide auprès d’un adulte en qui tu as confiance ou d’un professionnel pour te soutenir dans ton processus. Tu peux aussi téléphoner à Tel-jeunes.
exprime-toi

Quelles sont mes forces?

Merci d'avoir voté.

à voir aussi