Différents types d’intimidation
 
Différents types d'intimidation
 
Intimidation verbale

Cette forme d'intimidation consiste à:

insulter, se moquer, utiliser des surnoms, humilier, menacer une personne, faire des commentaires racistes, sexistes ou homophobes ou du harcèlement sexuel, etc. L’intimidation verbale peut être directe (ex. : traiter son amie de « salope » devant elle) ou indirecte (ex.: raconter à tout le monde des secrets que ton ami(e) t’a confiés en te demandant spécifiquement de ne le dire à personne car ce serait trop embarrassant).


 
Intimidation sociale

Cette forme d'intimidation consiste à: 

propager des rumeurs, ignorer ou exclure une personne, créer une situation visant à la ridiculiser, à briser des amitiés, à isoler l’autre, etc. L’intimidation psychologique peut être directe (ex. : crier « Ouach, ça pue! » à chaque fois que tu passes à côté de ton ami(e)) ou indirecte (ex. : te lever et t’éloigner avec dédain à chaque fois que ton ami(e) s’approche de toi ou s’assoit près de toi comme si il/elle avait une maladie contagieuse).

 
Agression physique

Cette forme d'intimidation consiste à:

frapper, donner des coups de poings, des coups de pieds, pousser, cracher, voler, endommager les objets de l’autre, bousculer ou s’introduire dans son espace personnel de façon menaçante, etc.


 
Cyberintimidation

Cette forme d'intimidation consiste à:

harceler et intimider à travers les courriels, le téléphone cellulaire, les messages texte (texto), l’Internet, les médias sociaux, la création de pages Web haineuses, la diffusion de photos compromettantes, etc. La cyberintimidation peut être directe (ex. : écrire des menaces et des insultes directement à la personne) ou indirecte (ex. : propager de fausses rumeurs qui attaquent la réputation de ton ami(e) de façon anonyme ou encore envoyer des messages embarrassants en son nom en piratant son compte ou en volant son identité digitale).

Les pièges de la cyberintimidation
• La personne intimidée n’est en pas en face de toi et tu ne vois pas ses réactions à tes messages. C’est dangereux car ça peut t’amener à poser des gestes plus violents que si tu étais face à face avec la victime. Derrière ton écran, tu peux avoir tendance à te croire à l’abri de toutes représailles. Mais en réalité, il faut faire très attention car certains écrits restent pour toujours sur Internet et sont aussi blessants que les paroles.
• Les messages peuvent être envoyés et vus par des dizaines voire des centaines ou des milliers de personnes (ex. : par toute l’école) de façon instantanée et illimitée.
• Les messages dénigrants restent en ligne même lorsque l’intimidation a cessé. Donc, les conséquences négatives sur la personne qui subit l’intimidation restent à long terme.
• Les personnes qui en sont victime  sont la cible des jeunes qui intimident en permanence (pas seulement à l’école) car les insultes sont affichées partout 24 heures par jour, 7 jours sur 7!
• Le/la jeune qui intimide peut être anonyme et ne jamais être confronté(e) à ses actes. Quoique maintenant, les policiers possèdent des moyens pour identifier les agresseurs et les fournisseurs Internet tandis que les diffuseurs peuvent bloquer les comptes signalés.


 
Taxage

Cette forme d'intimidation consiste à:

obliger la personne à donner ses objets ou son argent en la menaçant de représailles s’il ne le fait pas.


 
Intimidation sexuelle

Cette forme d'intimidation consiste à:

faire ou obliger la personne à adopter des comportements à caractère sexuel (ex. : touchers inappropriés aux seins ou organes génitaux).Elle peut aller jusqu’au harcèlement sexuel (ex. : demander à la personne à répétition de faire quelque chose qu’elle ne veut pas faire) et l’agression sexuelle (ex. : embrasser la personne de force, toucher ses parties génitales sans son consentement).


exprime-toi

Quelles sont mes forces?

Merci d'avoir voté.

à voir aussi