Informe-toi : Drogues et dépendances

Alcool
   
Ton parent boit
Un parent n’est pas seulement un parent! C’est aussi une personne humaine. Il peut vivre des difficultés particulières et des émotions qu’il n’arrive pas à bien gérer. Certaines personnes se réfugient dans l’alcool, pensant régler ainsi les problèmes.


CE N’EST PAS DRÔLE!

Si ton parent a un problème d’alcool, il se peut que tu vives toutes sortes d’émotions. Tu peux :
  • être déçu;
  • être en colère;
  • te sentir impuissant (peu importe ce que tu dis, il continue de boire);
  • avoir honte;
  • être triste;
  • te sentir seul;
  • être inquiet (tu te demandes s’il va cesser de boire);
  • avoir peur (si son comportement change sous l’effet de l’alcool);
  • te sentir le parent de ton propre parent.
Pas de problème! Il est possible que ton parent refuse d’admettre qu’il a un problème pour diverses raisons. Il peut avoir peur de te décevoir ou avoir peur de ce que les gens risquent de penser de lui. Il peut se sentir incapable de faire face à ses difficultés sans alcool.

Effets secondaires. L’alcool influe sur les pensées et le raisonnement logique. Si ton parent est sous l’effet de l’alcool, il peut se comporter de façon inhabituelle. Ainsi, il se peut :
  • qu’il dise toutes sortes de bizarreries ou des paroles blessantes;
  • qu’il fasse des folies;
  • qu’il prenne moins soin de toi ou de certaines choses importantes;
  • qu’il se mette en colère rapidement et qu’il soit plus impulsif;
  • qu’il ne se soucie plus de rien;
  • qu’il fasse des promesses qu’il ne tient pas;
  • que tu ne le reconnaisses plus.

« VAIS-JE AVOIR LE MÊME PROBLÈME? »

Ça dépend de toi! Tu as des goûts, des intérêts, des expériences et des buts qui peuvent être complètement différents de ceux de tes parents. Cependant, si tu as l’impression d’être à risque, n’hésite pas à en parler à une personne-ressource.


« QUE PUIS-JE FAIRE POUR L’AIDER? »

« Il a un problème! » Pour pouvoir cesser de consommer, une personne doit d’abord reconnaître qu’elle vit des difficultés. Cela peut prendre du temps! Il se peut même que tous les proches sachent qu’elle a un problème avant qu’elle ne s’en rende compte ou qu’elle soit prête à le reconnaître.

« J’ai un problème » Tu te sens peut-être capable de parler à ton parent de ce que tu vis. Tu peux nommer tes inquiétudes, ton sentiment de solitude si tu ne te sens pas écouté et ta déception si des promesses ne sont pas tenues. N’oublie pas que lorsqu’une personne consomme de l’alcool, sa perception et son comportement sont différents. Choisis ton moment; idéalement lorsque ton parent n’a pas bu.

« Il refuse de s’aider! » C’est possible. Reconnaître le problème, c’est une chose, le régler en est une autre. Il arrive qu’une personne ne soit pas prête à cesser de consommer parce que son corps et sa tête en redemandent toujours, parce que c’est plus fort qu’elle ou parce qu’elle ne connaît pas d’autres moyens pour faire face à ses problèmes.

« Il ne m’aime pas assez » Ce n’est pas une question d’amour. La motivation doit venir de la personne qui a le problème de dépendance. Tu ne peux pas la convaincre d’arrêter, ni vouloir plus qu’elle. Tu n’es pas responsable de sa consommation, ni de sa motivation. Étant donné que tu n’es pas le problème, tu n’es pas non plus la solution. Mais il est tout à fait normal que cette situation te fasse vivre beaucoup d’impuissance.

«On dirait que c’est moi le parent! » Si ton parent a un problème de dépendance, il se peut qu’il ait de la difficulté à bien gérer son temps, son argent, ses émotions et peut-être même les tâches ménagères. Dans une maison, chacun collabore. Cependant, ce n’est pas à toi de tout faire! Ton rôle n’est pas de prendre soin de ton parent, ni de le consoler, ni de tout prendre en charge. Ce n’est pas toi le parent!

« Que faire alors? » Ne reste pas seul avec tout ce que cette situation te fait vivre. Peux-tu en informer d’autres adultes? Qui sont les adultes en qui tu as confiance? Un autre membre de ta famille, un intervenant de l’école, un professeur ou encore Tel-jeunes?


TA SÉCURITÉ

Si ton parent consomme de l’alcool régulièrement ou en grande quantité, il se peut que tu ne te sentes pas toujours en sécurité parce que :
  • tu te retrouves souvent seul à la maison ou pendant la nuit;
  • tu vis de la violence psychologique ou physique;
  • tu vis de la négligence;
  • il t’emmène dans toutes sortes d’endroits inappropriés pour ton âge.
Si tu as peur ou que tu ne te sens pas en sécurité, il est très important que tu en parles. Ta sécurité est importante. Tu peux en parler à un adulte en qui tu as confiance, une personne-ressource ou Tel-jeunes. Si tu te sens prêt, tu peux également faire appel au directeur de la Protection de la Jeunesse (DPJ).
exprime-toi

Quelles sont mes forces?

Merci d'avoir voté.

à voir aussi